Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

21 cantons de l'Yonne

Zoom sur le Canton d'Avallon

Zoom sur le Canton d'Avallon

Entretien avec Sonia Patouret et Xavier Courtois, conseillers départementaux du Canton d'Avallon.

Quelles motivations vous ont menés dans cet engagement au service des habitants du canton d’Avallon ?

Sonia Patouret : L’idée date de 2011, je me présentais alors comme suppléante. L’expérience a confirmé ce désir de m’engager pour ce canton dont je fais partie intégrante – je suis d’ailleurs conseillère municipale d’Avallon. Je veux intervenir pour son développement et sa mise en valeur et ce, que l’on parle d’économie, de tourisme… L’Avallonnais et Quarré-les-Tombes doivent regarder devant car quand on observe l’Yonne, les dynamiques sont différentes entre le nord et le sud. Notre territoire doit penser à son développement économique.

Xavier Courtois : Élu depuis 2001, adjoint au maire d’abord, puis maire en 2008 et en 2014, je peux apporter aux collectivités ; c’est pourquoi j’ai cherché l’élection départementale, pour une plus forte implication de mes actions. Cette expérience d’élu de proximité, je veux la mettre au profit de l’Yonne. La notion de binôme a également été un moteur. Nous ne sommes pas seuls, nous devons tenir compte de l’avis de l’autre, nous remettre en question en permanence… En bon élu de proximité, je ne suis pas là pour faire carrière... Soyons humbles, nous sommes au service des citoyens.

Qu’attendent nos concitoyens selon vous ?

XC : De la disponibilité, le sens de l’écoute et une réelle présence. Les gens veulent nous voir sur le terrain, or notre rôle nous oblige aussi à siéger dans de multiples commissions et conseils d’administration, ce qui parfois nous éloigne mécaniquement du terrain. Il faut trouver un juste équilibre.

SP : Un juste équilibre oui, d’où l’intérêt du binôme qui peut se partager les tâches afin d’être efficient. Côté politique, c’est du bon sens qui est attendu. Le bon sens du terrain en adéquation avec la réalité, avec le quotidien. Notre génération d’élus n’a pas connu l’opulence… Nous avons le souhait de tout entreprendre pour le développement de notre canton, mais nous ne sommes pas là pour vendre du rêve.

Et dans cette réalité, quelles sont les vraies forces de votre canton ?

XC : Une vie associative importante qui génère le lien social, de grandes entreprises, un tissu artisanal dense, notamment dans le Morvan et sur Quarré-les-Tombes. Un artisanat riche mais en grande difficulté… N’oublions pas nos agriculteurs avec de nombreux jeunes éleveurs, pour lesquels nous avons débloqué des fonds au moment de la crise liée à la fièvre catarrhale ovine. Nous avons su être réactifs car présents sur le terrain.

SP : Une autre force, notre environnement, dans le respect du patrimoine existant, de ce que "les anciens" nous ont légué. Hier, aujourd’hui et demain, nous devons accompagner le développement de notre territoire où l’on développe certaines valeurs telles la Morale, la Famille, le Travail, la Solidarité et notre responsabilité face à notre Culture avec une belle présence Morvandelle.

Le grand but de tout conseiller départemental n’est-il pas de proposer le meilleur des accompagnements aux habitants, pour tous leurs projets et à tous les âges de la vie ?

XC : Oui, un accompagnement responsable qui tranche avec ce que l’on pourrait qualifier, et vers lequel je ne veux absolument pas aller, l’assistanat.

SP : Oui, un accompagnement vers l’autonomie. À l’image des habitants de notre canton, nous voulons vivre sur ce territoire que nous connaissons et y voir grandir nos enfants. Nous connaissons ses atouts, ses faiblesses et nous devons en tout premier lieu apprendre à bien gérer nos ressources.

Comment percevez-vous cette nouvelle Assemblée ?

XC : Les débats sont nourris par des élus qui portent de vraies idées. Ces débats aboutissent sur de réelles décisions pour notre territoire icaunais comme pour l’Avallonnais et Quarré-les-Tombes.

SP : Nous avons entendu nos concitoyens, ils nous demandent plus de justice sociale, plus d’emploi... Nous saurons en faire écho dans cette nouvelle Assemblée. Les lignes ont bougé et c’est une autre approche des choses qui se met en place, celle du bon sens au service des habitants de l’Yonne.

Propos recueillis par Christophe Lemeux

En 3 chiffres

Canton d'Avallon
  • 27 communes
  • 15 002 habitants
  • 413 km2 de superficie

Agriculture

Canton d'Avallon Agriculture

Le GAEC des Bruyères à Villeneuve-les-Presles est une affaire familiale créée en 1976 par Henri Biais, le grand-père de l’actuel responsable de l’exploitation Christophe Biais. Entre élevage (430 bovins) et céréales (120 hectares), le GAEC cherche à se diversifier en développant notamment la vente directe, les circuits courts et la production de sapin de Noël. "Notre métier souffre de nombreuses contraintes, explique Christophe Biais, administratives mais aussi au niveau de la main-d’œuvre. Il demande à être réinventé, car il en va aussi de cet art de vivre que nous avons choisi, celui de vivre de notre travail à la campagne".

Patrimoine

Canton d'Avallon Patrimoine

Placée sous la protection de Saint-Nicolas, l‘église de Menades, a été construite entre le XIIIe et le XVe siècle. "Cette église, inclue dans l’Opération Grand Site de Vézelay, fait partie de notre patrimoine, explique Sonia Patouret. Elle a d’ailleurs profité d’une restauration de sa toiture dans le cadre des villages de l’Yonne, opération du Conseil départemental".

Page mise à jour le mercredi 27 avril 2016

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site