Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

21 cantons de l'Yonne

Les cantons à la carte : Saint-Florentin

Les cantons à la carte : Saint-Florentin

Marie-Laure Capitain et Gérard André, conseillers départementaux de Saint-Florentin, détaillent un canton avec des atouts et des perspectives.

ENTRE PRÉSERVATION DE L’EXISTANT et promotion de nouveaux projets

"Rien ne me fait plus plaisir que d’être sollicité par mes concitoyens pour les soutenir… Qu’il soit question d’un dossier handicap, d’une association à aider ou d’une entreprise à soutenir, c’est notre rôle d’être présents". Gérard André donne le ton, il sera humaniste, avec cette envie de défendre de grands projets pour le canton de Saint-Florentin. "Et dire que tu ne voulais pas t’engager lors des dernières élections, sourit Marie-Laure Capitain. Il m’a "snobée" au tout début, plaisante-t-elle, m’expliquant qu’il ne faisait pas de politique… Finalement et suivant les conseils d’un ami commun, ce passionné de sport m’a accueillie lors d’un match de basket-ball à Héry (depuis je suis fan !). Il s’est bien pris au jeu depuis et nous formons un binôme efficace et complémentaire au service de notre canton".

La connivence est certaine, la volonté est commune. Un seul but : défendre et promouvoir l’action départementale au sein de leur canton, malgré des contraintes financières fortes. "Oui, reprend l’élue, le Département est endetté. Oui, il faudra attendre le prochain mandat pour retrouver de nouveaux moyens d’investissements. Mais, et il ne faut pas l’oublier, ces investissements ont véritablement transformé nos villages et ont apporté du confort à nos populations qui ont fait le choix d’y rester. Combien d’écoles, de centres de loisirs, de gymnases, de maisons de retraite ont vu le jour ? Combien de commerces réaménagés ? Et combien de routes refaites à neuf ? Oui, il faut payer aujourd’hui, mais c’était le bon moment. Avec les baisses de dotations de l’État (30 millions d’euros en trois ans), la hausse de certaines charges sociales (le revenu de solidarité active), nous ne pourrions plus le faire aujourd’hui".

Des propos confirmés par son binôme : "J’avoue avoir été impressionné, lorsqu’en faisant le tour des communes du nord (du canton), j’ai vu tout ce qui a été réalisé grâce au Département. Bien sûr, nouvel élu, j’ai pu me rendre compte combien, au sud, la non réalisation de certains projets avait pénalisé notre territoire, en termes d’attractivité. Je pense notamment au projet de collège dans le secteur de Seignelay, souvent évoqué par le passé. J’ai également été déçu de ne pas conduire tout de suite de grands projets qui me tiennent à cœur. Je pense au gymnase cantonal, relatif au schéma des collèges qui prévoyait que les cantons sans collège soient dotés d’un gymnase".

Carte Canton Saint-Florentin
  • 22 communes
  • 332,5 km2
  • 18 524 habitants

DES INVESTISSEMENTS STRUCTURANTS

Dans cette attente, il faut préserver et défendre l’existant sans toutefois perdre de vue d’autres investissements structurants pour le canton. "Nous reprendrons ces projets, confirme la vice-présidente du Département, notamment le gymnase à Héry. Cela aurait du sens pour ce village élu commune la plus sportive de l’Yonne. Pour l’heure, préservons l’existant. Ce canton a des atouts et il faut soutenir ce qui est en place… Par rapport à d’autres territoires, qui ont vu se fermer de grandes entreprises, laissant beaucoup de monde sur le carreau, nous sommes moins touchés. Pratiquons une politique de maintien et de consolidation de l’existant, l’aménagement numérique du territoire est notre priorité pour maintenir et attirer de nouvelles entreprises". Ce que confirme Gérard André : "Nous avons des pépites. Davey Bickford à Héry qui emploie quelque 500 personnes. C’est aussi la gastronomie à Chemilly avec Festins de Bourgogne, Le Borvo et beaucoup d’autres petites entreprises industrielles et artisanales qui gravitent autour. Et bien sûr, Plukon à Chailley (ex-Duc), sans oublier les nombreuses entreprises florentinoises. C’est enfin le tourisme, fluvial, entre autres, avec le canal de Bourgogne et la véloroute, ou l’aménagement souhaitable de l’ancienne voie ferrée (Saint-Florentin à Monéteau) dite PLM".

Une politique de maintien qui n’interdit pas la promotion de certains projets… "Exploité prochainement par les Sablières de Gurgy (groupe Vinci), reprend l’élu, le Camp de Chemilly, réparti sur trois communes (Gurgy, Chemilly et Beaumont) est porteur d’un grand projet lié au tourisme avec l’aménagement d’une zone de loisirs. Toutes les collectivités réunies, communes, Agglomération d’Auxerre, Communauté de communes Serein Armance, doivent s’entendre pour sa mise en œuvre".

Se fédérer autour de grands projets structurants, c’est un souhait commun des deux élus, d’autant plus dans une époque de grands regroupements (métropoles, grandes régions et grandes intercommunalités) à articuler. "Ces grands regroupements, conclut Marie-Laure Capitain, créés sans concertation avec les élus, me laissent sceptique. Ces fusions brutales éloignent l’élu de la population. Les territoires ne sont plus à taille humaine, on perd en efficacité… Des pays voisins, pionniers en la matière, s’interrogent aujourd’hui sur leur pertinence. De plus, cela a tendance à professionnaliser l’élu. Or, faire de la politique, ce n’est pas exercer un métier, c’est la volonté d’être utile pour son territoire et ses habitants. Il nous faudra être très attentifs. Et nous réussirons".

Talents d'ici

SEIGNELAY
LE MOULIN DE SEIGNELAY : LA BIO EN HÉRITAGE

Moulin de Seignelay

Créée par le grand-père Jules en 1973, transmise au père Bruno, rejointe par la fille Marie, l’entreprise Le Moulin de Seignelay - Farines Boisnard était précurseur sur le créneau de la bio. "Quand mon père a ouvert l’activité boulangerie dans les années 80, ils sont partis vendre cette marchandise à Paris parce que les gens d’ici n’étaient pas intéressés", raconte Marie Boisnard.

Les pains au levain (blanc, bi, complet, intégral et pains spéciaux) et les farines (blé, seigle, épeautre, petit épeautre, sarrasin…) sont produits avec des céréales cultivées dans l’Yonne. On les trouve sur des marchés de région parisienne mais aussi d’Auxerre, et chez un certain nombre de revendeurs (liste sur le site). Point de vente au moulin.

http://moulindeseignelay.fr

SORMERY
LA CONSERVERIE DE LA TUILERIE EN CIRCUIT COURT

Conserverie de la Tuilerie

Créée en 2014, la Conserverie de la Tuilerie à Sormery est une entreprise artisanale installée sur une propriété familiale. Elle produit terrines, verrines, plats cuisinés, saucissons, noix de jambon, filets mignons… Et des spécialités : le filet mignon séché fumé et le saucisson au chablis. "Nous travaillons beaucoup avec du chablis, souligne Bernard Lecrinier. Nous avons aussi une terrine de porc, un fromage de tête, un jambon persillé de bourgogne et des tripes au chablis…"

Le cidre des voisins est apprécié aussi, avec une terrine et des tripes au cidre du pays d’Othe. Les produits de la Conserverie de la Tuilerie sont vendus sur le marché de Toucy, de Chablis, lors de festivités locales, dans quelques épiceries fines…

→ www.laconserveriedelatuilerie.com

  • Valoriser le biogaz issu des décharges

    Grâce à une technologie unique au monde, le site Coved de Duchy, à Saint-Florentin, valorise le biogaz des déchets ménagers sous forme de biométhane injecté directement dans le réseau de gaz naturel.

    Valoriser le biogaz issu des décharges

Page mise à jour le lundi 23 avril 2018

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site