Bienvenue sur le site Internet du Conseil Départemental de l'Yonne

Un aéroport multiservices

Aéroport d’Auxerre-Branches

L’aéroport d’Auxerre-Branches, à l’aérogare restauré et confortable, souhaite faire décoller l’aviation d’affaires.

"Oscar Charly, le vent du 220 degrés 5 nœuds, vous rappelez verticale installation ; pour information, le cessna 152 est en fin de vent arrière". Dans la tour de contrôle de l’aéroport d’Auxerre-Branches, Marie-Pierre Kaluzny, la responsable d’exploitation, guide dans la phraséologie aéronautique les avions dans leurs phases d’approche, d’atterrissage et de décollage. Parmi les mouvements, l’hélicoptère du Samu est annoncé pour un ravitaillement en carburant. "Nous gérons un espace cylindrique qui va de 2 000 pieds en hauteur jusqu’à 3 milles nautiques en largeur (1). Nous sommes responsables du suivi des avions depuis leur premier jusqu’à leur dernier contact. Au-dessus et entre deux aérodromes, le volume aérien est géré par des contrôleurs depuis Melun (Seine-et-Marne)".

VOLS DE LOISIRS, D’AFFAIRES, DE SERVICE PUBLIC

L’aéroport d’Auxerre-Branches est la propriété d’un syndicat mixte regroupant le Conseil départemental, la Région et la communauté d’agglomération de l’Auxerrois. Sa gestion est assurée depuis février 2016 par le groupe Edeis, qui regroupe 18 aéroports parmi lesquels ceux de Tarbes, Nîmes et Le Havre. En 2017, la plateforme a enregistré 8 619 mouvements.

Les 3 % de vols d’affaires (287) représentent 70 % du chiffre d’affaires. "Une activité cruciale pour l’aéroport et pour les entreprises utilisatrices dont certaines ont leur siège social à l’étranger", souligne Marie-Pierre Kaluzny. Le reste des mouvements est constitué de l’aviation de loisirs (7 473) puis de service public (militaire, Samu, gendarmerie, sanitaire). "Les pilotes des aéroclubs de la région parisienne viennent nombreux dans le cadre de leur entraînement. Pour soutenir l’aviation de loisirs, le groupe Edeis a signé un partenariat avec la Fédération française aéronautique (réduction notamment de 50 % de la redevance d’atterrissage) et souhaite proposer des activités locales".

Mais Edeis a surtout pour objectif de développer l’aviation d’affaires. "Il existe des formats de vols partagés, de vols à la demande, et nous allons au-devant des entreprises du territoire pour les proposer", explique Cyril Godeaux, directeur adjoint des exploitations aéroportuaires d’Edeis. La piste de 1 650 mètres, balisée pour les vols de nuit, permet d’accueillir des avions jusqu’à 50 passagers. "Nous sommes actuellement soumis à des restrictions pour les avions de plus de 30 places (la hauteur de certains arbres fait que l’intégralité de la piste ne peut pas être utilisée. Ndlr), mais nous espérons obtenir des dérogations de l’aviation civile le temps de réfléchir à une solution qui impacte le moins possible les paysages". Les clubs de foot par exemple pourraient ainsi retrouver la voie des airs…

(1) 609,5 m de haut sur 5,5 km de large.

"L’aéroport est un outil de développement pour le territoire. Il présente des enjeux économiques et touristiques".

Maurice Pianon, 1er vice-président du Conseil départemental, conseiller départemental du Tonnerrois

Photo ci-dessus : un vol d'affaires en provenance de Suisse

En savoir plus :

Aéroport d’Auxerre-Branches
Tél. : 03 86 48 31 89.
www.auxerre.aeroport.fr

Ouvert 7 jours sur 7, jour et nuit.
Présents également sur le site : l’aéroclub de l’Yonne (vols d’initiation, école de pilotage, promenades aériennes…), l’entreprise de mécanique aéronautique Delta Tango Aviation et le restaurant L’Envol.

À noter une journée portes ouvertes le 10 juin de 10h à 18h avec visite de la tour de contrôle, exposition d’avions, vols de découverte…

Actualité mise à jour le lundi 04 juin 2018

Modules

Les Autres Sites du Département

Plan Synthétique du Site